mercredi, septembre 12, 2007

Et pourtant c'est ca la vie?

Voila j'ai envie de partager un texte avec vous que jai écrit. Un texte ultra personnel,mais qui est si important pour moi. Un texte qui nous permet d'exprimer ce que l'on vit avec cette difficulté de ne pouvoir être parent un jour peut-être... Je vous laisse donc sur ces lignes écrites.


À l'aube de la trentaine , plusieurs constats ce font...

On s'appercois qu'on change, que les années dernières nous, nous ont apportés de belles choses.

Puis un matin on se réveille et l'horloge sonne. Toute une horloge! Certaines personnes aimeraient bien éteindrent cette horloge et l'empêcher de sonner,mais c'est impossible. Le rythme retenti sans cesse en nous et de plus en plus fort.

De qu'elle horloge je parle, évidement de cette petit horloge biologique que plusieurs femmes et hommes ont en soit. Ce petit cadran qui nous dit qu'il est temps d'avoir des enfants, que notre désir est si fort et si présent en nous. Il est temps de s'asseoir et de discuter avec l'être aimé.

Après plusieurs discusions et réflexions nous désirons un enfant, fondé une famille est notre désir. Nous commencons donc les essais.

Plusieurs mois passent, toujours rien, tests de grossesses, pleurs, tristesse se succèdent mois après mois. Pourquoi pour nous qui s'aimons d'un amour si pur et si intense, pourquoi nous qui avons une carrière, un vie rempli, pourquoi nous qui sommes de bonnes personnes et nous qui sommes assurés que nous serions de bons parents nous ne pouvons toucher et caresser ce tout petit rêve qu'il soit

L'infertilite touche plusieurs couples et c'est un sujet dont on ne parle peu....



Pourquoi la vie est–elle faite ainsi?

Ces quelques lignes vont me permettre de pouvoir écrire ce que je vis , ce que je ressens au plus profond de mon cœur.

Il n’est pas toujours facile d’exprimer correctement ce qu’on pense, ce qu’on ressent. Tout ce qui nous envahi chaque instant. Souvent il est plus facile de taire et laisser tout en dedans de nous et faire comme si rien n’était. Pourtant c’est là en nous, chaque jours, chaque minutes. Parfois il est si difficile de bien exprimer ce qu’on ressent, il est aussi difficile de choisir les mots exactes pour bien exprimer aux gens qui ne sont pas en nous, toute cette peine, cette tristesse et même cette joie qui nous habite quotidiennement. Il est aussi ingrat parfois d’exprimer tout ce que l’on vit que ça soit de manière verbale ou non verbale aux gens qui nous entoure, en sachant très bien que ces gens la seraient touchés par ce que l’on vit et donc automatiquement envahi par ces grandes émotions. Nous voulons donc les protéger , protéger de vivre eux même les émotions qu’on vit.

Notre vie va bien, nous sommes heureux du moindre c’est ce que l’on croit, mais la grande question est comment pouvons nous définir le vrai bonheur, la vie…

Je peux complètement affirmer que oui je suis heureuse , heureuse d’avoir rencontrer un homme merveilleux qui m’aime plus que tout et ce comme je suis jour après jour. J’en suis reconnaissante et je suis aussi consciente que des personnes comme cet être , avec ses valeurs et ce qu’il est , il n’y en a pas beaucoup. J’ai de la chance!! Cette chance est-elle suffisante? La est la question.

Ma vie a tournée alors que je l’ai rencontré y’a de cela 6 ans. Nos regards ce sont croisés et nos vies ont balancés. Impossible de faire autrement , il était bien évident que notre rencontre ne pouvait s’arrêter la. Une histoire allait s’inscrire dans le livre des histoires d’amour. Chaque jours passés ensemble étaient de pur bonheur…

Maintenant que notre vie commune va très bien et que nous vivons le parfait bonheur par la présence si réconfortante de l’autre, il y a des points que je pourrais considérer comme injuste. Est-ce suffisant que de s’aimer. Être suffisant quand deux êtres qui s’aiment tellement sont bien ensemble. Est-ce simplement ça l’important et simplement continuer la vie ensemble comme elle nous mère? Naviguer comme ça sur les eaux de la vie sans plus demander?

Malheureusement, je croyais que c’était ça la vie. Que l’on pouvait simplement se laisser bercer , comme on se laisse simplement bercer au sons d’un musique ou comme un canard sur les eaux calme du lac. Hélas bien qu’on croit que c’est comme ça la vie et bien qu’on aimerait que ça se passe de cette façons c’est tout autre chose dans certain cas et nous ne pouvons le refouler.

Lorsque ce mal , ces pensées font partie de nous. Lorsque quoi que l’on fasse c’est plus fort que tout , cela nous hante au plus haut point et ça nous suit.

Je parle du sentiment d’être femme, femme avec un grand F. L’amour avec un grand A vous le connaissez déjà, mais ça ne vous suffit plus. Cela n’a rien a voir avec la passion ou quoi que se soit, mais par le désir plus fort que tout d’être une femme complètement accomplie. Je ne parle en rien ici du côté professionnel d’être une personne ayant le sentiment d’être accomplie et d’avoir une reconnaissance des gens. Oh non, bien que ce point j’ai l’impression de ne pas le connaître d’avoir été complètement écrasée, alors que je me croyais en possession de tout mes moyens. Que des gens en qui j’avais confiance, en qui je pouvais croire en qui j’ai fait confiance ont ou tout détruire ce qu’il restait de bien en moi. Ils ont su déjouer cela , déjouer cette confiance et ce lien qui avait été établi, détruire tout ce qu’il restait de bien en moi, mais aussi tout ce que j’avais réussit a bâtir depuis les 10 dernières années. Se sentir vide, choquée et déçue est peu descriptible de ce que je peux ressentir. Sans cesse ces images, du passé , des moments etc me reviennent en tête. Cette rage , cette rancœur, cette estime qu’ils m’ont voler …

Je reviens au désir de se sentir une Femme, une femme totale. J’ai 30 ans , 30 longue années derrière moi, non pas tous réjouissante, mais je me réjouis en me disant que sans ces années, sans ces gens placés sur mon chemin, je ne serai pas celle dont je suis aujourd’hui. Heureusement! Cependant, La question est : Est-ce que, ce que je suis présentement, ce que je vis présentement fait en sorte que je serai une meilleure femme dans quelques années? Cette femme accompli et complètement heureuse et rempli de bonheur totale? Honnêtement je le doute.

Je parle ici de ce désir, ce désir plus fort que tout, de devenir une femme avec un grand M ; une mère. Mon désir est devenu un besoin. J’ai ce mal qui me suit quotidiennement en moi, mes pensées sont sans cesse tournées vers ce BESOIN, besoin existentiel qui fait en sorte que un grand vide, un ravin se creuse chaque jour dans mon cœur au plus profond de moi. Ce mal que je voudrais enfouir au plus profond de moi ou bien de me réveiller un beau matin par une merveilleuse journée ensoleillée et me dire un nouveau jour se lève et accomplir ma journée comme toute les autres que j’ai pu accomplir avant.

Ce corps qui est à moi, mais que j’ai l’immense impression que je ne contrôle rien et qu’il ne m’appartient même pas. Ce désir qui est si présent en moi, ce besoin de combler ce vide… Cette tristesse qui vit en moi, est-ce possible de la combler. Est-ce possible de me fermer les yeux et de me réveiller et que tout disparaisse, je le doute.

J’ai ce sentiment de vide qui est la que j’aimerais tant pouvoir le remplir ou simplement me réveiller et qu’il n’y soit plus. Pourtant il est toujours la jour de pluie comme jour de soleil. Il fait si mal …

Comment pouvoir combler ce mal qui est si encrer en moi, comme une cicatrice qu’on portera tout notre vie. Dois-je porter cette cicatrice toute ma vie sans y avoir connu un simple petit bonheur? Est-ce que la vie m’envoie un signe quelconque que je dois comprendre?

Est-ce que je vais mourir, sans avoir connu ce bonheur, cette joie, d’être une vraie femme avec un grand M ? !!! J’ai vraiment l’impression jour après jour de m’éteindre et de mourir a l’intérieur…



Lettre d’une femme qui de demande , non pas un château, non pas des millions de dollars, non pas la voiture de l’année ou autre chose, mais simplement le plaisir de vivre un bonheur totale et si simple , celui de venir mère !!!

Septembre 2007.- Véronique st-Pierre

7 commentaires:

marieloulie a dit...

wow j'en ai des frissons tellement c'est beau et touchant à la fois...

Biloutipou a dit...

gros câlin pour toi

Karine a dit...

OUFFFFFFFFF!!! Mon amie depuis toujours!!! Tu as reussi a me faire pleurer!! Je t,adore tu sais et je suis avec toi a 200%.

xxxxxxx

Kathia a dit...

Tres touchant...

Lumidodo a dit...

Tu peux pas savoir comment je te comprends ma belle :(

J'en ai des frissons à te lire....

Ici, ce sont les FC que l'on cumule....

Prenez-soin de vous et j'aurai une pensée toute spéciale pour toi quand ce soir je vais m'assoir devant la télévision pour regarder l'émission

Nini Tintin a dit...

Bon yieu que ça doit pas être facile! Merci de nous partager ton expérience et tes sentiments. C'est vraiment admirable de ta part.

Quand je t'ai rencontrée, j'ai trouvé que tu avais l'air d'une personne extrêmement positive, saine et avec un grand coeur.

Et après avoir lu tes mots empreints de sincérité, je me dis que tu ne peux pas ne pas être maman un jour. C'est en toi, c'est clair. Que tu sois une maman biologique ou une maman adoptive, tu seras une super maman avec un grand M.

Je te souhaite beaucoup d'amour dans ta vie!

++++++++++++
+++++++++++++++++

Annie xx

Véronique a dit...

Belle Véro,
ça me fait beaucoup de peine de te lire et je sais que je peux à peine imaginer ce que tu ressens, même si tu l'as si bien écrit. Je te souhaite de tout mon coeur qu'un jour vous puissiez enfin réaliser votre rêve d'avoir un enfant. c'est vrai que tu vas être une super maman. gros bisou -xx-